L’absorption facile

L’absorption acoustique d’une pièce est assez facile à réaliser. Allouez l’équivalent d’environ un tiers de la surface au sol de votre espace à des matériaux absorbants, épais et doux. Disposez-les bien en vue partout où cela convient. Mon exemple préféré est de la laine de roche de 50 mm d’épaisseur. Ce type de matériaux existe sous forme de panneaux de plafond, de décoration murale imprimable ou de mobilier pour open space.

Maintenant que le premier problème a été résolu, les conversations, même éloignées, deviennent trop perceptibles. Ceci doit être adressé. Une option est l’utilisation de panneaux ou de meubles, épais, doux, hauts et suffisamment nombreux pour diviser l’espace en zones plus petites, désactivant ainsi la majeure partie de la transmission directe du son.

Souhaitez-vous que nous nous rencontrions?

NB 1: si vous n’êtes pas prêt à résoudre frontalement les problèmes ci-dessus, je vous suggère de ne rien faire, car une absorption insuffisante peut éventuellement donner l’illusion de l’efficacité, sans aucun confort réel possible offert à l’exploitation.

NB 2: L’isolation phonique entre les volumes/étages/chambres/appartements, en revanche, est très délicat et un ingénieur acoustique professionnel doit être appelé dès que possible. Si mal réalisé lors de la construction, vous ne pouvez plus faire grand-chose après, à part peut-être ne pas exploiter ou recommencer de zéro avec une construction entièrement nouvelle