Soyez sympas avec les enfants! Acoustiquement !

Au mieux, les salles de classe sont les équivalents scolaires d’open spaces. Récemment, on m’a présenté une solution de conférence futuriste, un “voice lift”. Avantage, les élèves du fond sont en mesure de comprendre ce que dit l’enseignant. Oui, c’est une sonorisation, ça existe, c’est mon job. Je suis heureux de concevoir de tels systèmes pour n’importe quelle école du monde connu et je le fais volontiers… Juste un petit détail, est-ce toujours adéquat?

Pourquoi ne pas déjà commencer par une bonne conception acoustique, dès la construction? C’est documenté: environ la moitié des élèves aujourd’hui sont juste dans l’impossibilité de comprendre un mot de ce que dit l’enseignant, il entendent oui, mais impossible de comprendre ce qui est dit, à cause d’une intelligibilité inappropriée.

Pourquoi entasser des enfants dans des salles de classe pour les meilleures jours de leur jeunesse, leur demander de rester silencieux et attentifs, d’accumuler des connaissances… ET de les amener à le faire dans un environnement acoustiquement hostile pour environ la moitié d’entre eux. 

A votre avis, existe-t-il des solutions simples, élégantes & abordables?

Parlez-en à un spécialiste.

Un traitement acoustique adéquat,  investissement rentable pour votre open space?

Questions, téléphones, emails, notifications, pop-ups, messages, 6 potentialités différentes d’être interrompu quotidiennement. A 20 minutes en moyenne pour un retour à la concentration, deux heures de perdues.

En open space, ajoutez un minimum de 6 interruptions générées par des bruits sans rapports, 2 heures inutiles en plus, soit en tout 4 heures de productivité par jour envolée. Ces chiffres sont librement accessibles, vérifiez.

Ou contactez un professionnel…

Pourquoi le silence est une nécessité, pas un système ANC

Parfois, l’annulation du bruit peut aider, (Active Noise Cancellation) un peu, car elle peut réduire le bruit de fond, tout comme elle aide un peu à la réduction du bruit de moteurs dans les avions. Mais ceci fonctionne principalement en détectant des cycles sonores. Donc, par leur conception, ces principes fonctionneront mieux avec des moteurs d’avionique dont le son est cyclique, qu’avec des bruits essentiellement non linéaires, comme ceux de conversation ou autre. Aussi, cela fonctionne seulement pour un endroit très précis, par exemple à l’entrée du canal auditif. Partout ailleurs les trajectoires sont trop imprévisibles pour être annulées et vous pouvez même fort bien vous retrouver avec plus de bruit. Finalement, ajouter du son, de la musique afin de supprimer le bruit est globalement une très mauvaise idée. Si l’humain a besoin d’un environnement paisible et silencieux pour s’amuser ou être performant, alors c’est ce dont il a besoin. Pas d’un système ANC de plus, headset ou non. Point. Voulez-vous vous en convaincre? Allez dans un palace, n’importe où dans le monde, ce n’est pas culturel, intuitivement, inconsciemment, si quelqu’un peut se le permettre, il optera pour un environnement sonore calme.

Pourquoi de meilleurs paysages sonores sont-ils souhaitables?

Retournons dans le bush une seconde. À l’époque, vous étiez en permanence plongé dans un espace sonore ultra paisible et naturellement immersif. La plupart des bruits d’alors étaient apaisants: vent dans les feuilles des grands arbres, rivière proche, petits ruisseaux,  sympathiques herbivores broutant à proximité, détendus et sûrs que, vu votre goût marqué pour les baies des bois, ils ne couraient pas de danger immédiat de se faire frapper derrière la tête avec un gros silex. Vous voyez l’idée, à l’époque, vos paysages sonores étaient principalement calmes et doux. C’est peut-être la raison exacte pour laquelle presque tous les courants religieux ou de développement personnel actuels suggèrent, recommandent ou même incitent à consacrer du temps pour les promenades en forêt…